Revue n°1

Un paysage de

femmesPHOTOgraphes

Hiver  2017

Edito 

Cette revue représente l’actualité visuelle de l’association FemmesPHOTOgraphes.

Partant du constat que la représentation des femmes artistes reste trop limitée et que cette représentation est à la hauteur de la place qui leur est réservée dans la société en général, notre association a vu le jour en 2016 avec l’objectif de proposer une alternative au manque de visibilité de la photographie pratiquée par les femmes.

Notre structure, basée sur la mutualisation d’outils de diffusion dédiés à la photographie contemporaine, a pour but de favoriser la représentation de travaux photographiques produits par les femmes. Les moyens de diffusion conditionnent la production/création en photographie, et c’est en montrant plus largement notre travail que nous pourrons continuer à créer. De même, plus nous partagerons nos photographies, plus nous pourrons confronter nos perceptions du monde et nos questionnements, et nous enrichir du regard des autres.

Notre engagement se veut empreint d’altérité et d’intersubjectivité.

 

Nous proposons, via la plateforme de notre site, une visibilité à un éventail de femmes photographes, qu’elles soient photographes reporter, photographes de l’intime, du quotidien, photographes plasticiennes, etc... Cette mutualisation amène une diversité de regards, développant ainsi un paysage de photographie de femmes.

 

Si l'on veut représenter la multiformité d’une société, il faut pouvoir s’y rendre visible.

C’est dans cette réflexion que s’inscrit notre parution, qui apportera un témoignage visuel, tous les 3 mois, de la diversité des pratiques et des regards des femmes photographes contemporaines.

La diversité des points de vue étant notre force, nous voulons aussi faire de cette revue un espace ouvert à toutes et à tous, et offrir à chacune et chacun, au fil des numéros par le biais de l’édito, la possibilité de s’exprimer librement, de donner sa vision sur l’image d’aujourd’hui et du monde dans lequel elle ou il évolue.

 Il ne s’agit pas ici de mettre en opposition les genres, les êtres ou les visions, mais de pallier l’invisibilisation

récurrente de l’expression d’une partie de la population, de ses vécus, ses ressentis et ses perceptions, afin de donner à voir la diversité du monde dans sa réalité et à sa juste valeur.

 

FemmesPHOTOgraphes Mars 2017

Publié.e.s dans ce numéro //